top of page

Cathédrale de Laon : la rose des arts libéraux

Au Moyen-Âge, la ville de Laon dans le département de l'Aisne, était un centre de pensée universitaire très important. Un ensemble de vitraux situé dans le bras nord du transept de la cathédrale illustre les arts libéraux (dans les sens des aiguilles d'une montre en partant du haut) : La rhétorique avec les livres des discours des anciens ; la grammaire brandissant ses verges au dessus de ses enfants ; la dialectique levant les bras avec véhémence ; l'arithmétique montrant les pions de l'abaque dans les mains ; la médecine ajoutée aux sept arts faisant une analyse avec l'urinal ; la géométrie ou l'architecture traçant un dessin avec un compas et la musique frappant d'un marteau le tintinnabulum. Au centre, la sagesse ou philosophie porte dans la main gauche les livres saints et dans la droite le sceptre royal. Cet ensemble (rose) composé d'un occulus central et de huit occuli plus petits, fut exécuté vers 1180 par l'atelier Pierre d'Arras.



Cathédrale de Laon : la rose des arts libéraux

308 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page